Massage Thaï


Qu’on l’appelle Nuad Naman s’il est pratiqué sur table avec de l’huile, ou Nuad Bo Rarn s’il est réalisé au sol, le massage Thaï est un massage qui puise son origine dans la culture indienne.

Il y a 2500 ans, un yogi, nommé Jivaka Kumarbhaccha, médecin ayurvédique et chirurgien des princes dont Bouddha lui-même, inventa ce massage .

C’est d’ailleurs auprès des temples bouddhistes, véritables centres de santé populaires, que cette discipline se développa.

Son origine indienne est incontestable, surtout si l’on considère les similitudes entre ce massage et le hatha-yoga.

Respiration, stimulations énergétiques sur des points similaires à ceux utilisés en acupuncture, inspirations de techniques martiales traditionnelles, rythme vivifiant, pressions, étirements, le receveur s’en trouve à la fois profondément relaxé et revigoré, on parle de « sensation de vie circulante »

« Physique et énergétique, les muscles sont tonifiés et étirés, la circulation sanguine améliorée, les tensions musculaires sont soulagées et le métabolisme accéléré. »

Le massage Thaï procure une sensation d’apaisement mental, de centrage, de motivation.

On distingue l’art du Style du Nord, issu de l’Old Medical Hospital de Chiang-Mai, plus doux, nuancé et subtil, où l’on utilise des pressions des paumes et des pouces en alternant une main puis l’autre.

Le centre de recherche et de pratique de Wat Po, à Bangkok, propose le style du Sud qui est plus ressenti, plus fort en raison de l’utilisation des pouces en simultané.

Comme beaucoup de massages qui répondent à un réel besoin populaire en terme de santé, celui-ci était à l’origine destiné aux travailleurs des champs ou encore à toutes les personnes qui travaillent accroupis, c’est pourquoi les massages thaïlandais s’attardent particulièrement sur les membres inférieurs.

Lorsqu’il est pratiqué en Occident, la plupart des praticiens l’adaptent à une clientèle qui travaille essentiellement assise, c’est pourquoi il est porté autant d’attention sur les membres inférieurs que sur les membres supérieurs.

Ce massage est particulièrement recommandé :

-à tous sportifs :

-pour acquérir souplesse et mobilité

-pour la récupération ou la préparation d’une performance

-aux sportifs de haut niveau

-à ceux qui ont besoin de lâcher prise, qui cogitent beaucoup

-aux personnes sédentaires qui ont besoin de se dynamiser

-les personnes mal dans leur peau

-les personnes qui ont besoin de s’ouvrir ( corps-mental )

-perte de poids (surtout en associant le Tuina)

-réapprendre à bouger le corps

Moment de bien-être intense et durable, il est bienvenu en hiver quand on ressent le besoin de se réchauffer !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :